lundi 4 novembre 2013

Jambe en l'air

Auteur: Delphine Coussement
Ed.: Edilivre
Sortie: 2013
Genre: Roman

Synopsis
Je vous révèle dans cet ouvrage les premières pages de mon journal intime. Il débute un beau jour du mois de mai, le jour où tout bascule, où les cartes de mon destin ont été battues et redistribuées. A partir de ce moment, plus rien n'a été pareil. Je vous livre mes états d'âme, mes doutes, mes questionnements, mes créations poétiques, aussi modestes soient-elles: "En un mot comme en cent, je vous dis qu'il n'est pas marrant, de se retrouver la jambe en l'air, on n'en est jamais fier!". Je vous invite donc dans un voyage de quelques mois de ma vie. Vous ne vous y ennuierez pas car divers ingrédients sont présents: amour, suspense, psychologie bon marché et surtout une bonne dose d'humour.

Mon avis

Je remercie l'auteur Delphine Coussement de m'avoir fait parvenir son livre! Retrouvez-là sur sa page FB (cliquez)

J'ai passé un excellent moment en compagnie de Delphine! Elle a un humour décoiffant même si parfois j'ai eu l'impression de ne plus savoir respirer tant elle ne savait pas s'arrêter dans ses répliques!

Finalement, son accident va lui permettre de trouver l'amour et aussi de pouvoir commencer une nouvelle vie. Il aura été le déclencheur de pas mal de chose, elle va devoir se trouver un vrai travail et se rapprochera de sa mère ainsi que de sa soeur.

Delphine est une jeune femme survoltée, révoltée, sans bagage, sans étude, elle ne travaille que le w-e, au black dans un bar. C'est ce point-là qui m'a un peu déstabilisé. Car ok, elle arrête ses études pour être indépendante, elle se trouve un boulot minable le w-e mais en fait, c'est parce-qu'elle le veut! Elle consacre sa semaine au "sport"!

Il y avait quelques moments un peu incohérents dans l'histoire, elle bosse alors qu'elle vient de se faire opérer, un loubard l'a "kidnappe" chez elle pour se venger ... Mais sinon, j'ai passé un bon moment. Sauf que  j'avais envie de dire à Delphine, sur une bonne partie du livre "tu devrais parfois apprendre à "lâcher la bride", à relativiser". Et puis comme je l'ai dit au début, j'ai eu l'impression de ne plus savoir respirer par moment car tout va vite, cela cadre bien avec le personnage de Delphine "pressée et survoltée".

3 commentaires:

Merci pour votre commentaire