lundi 6 janvier 2014

Déviants, Tome 1: #8PM

Couverture #8PM
Auteur: Jeff Sampson
Ed.: Milan
Sortie: 2013
Genre: Fantastique
Synopsis
Emily est une fille banale. Timide, discrète. Pas du genre à faire le mur ou à flirter avec des garçons. Jusqu'à cette fameuse nuit, 8 heures du soir. 8PM. La nuit où une des filles de sa classe a été tuée. La nuit où Emily a changé. La nuit où sa vie a basculé.

Mon avis

Une histoire très originale où l'on retrouve Emily, jeune adolescente, mal dans sa peau qui un soir à 8h éprouve d'étranges sensations et se comporte d'une façon inhabituelle. En même temps, une autre Emily, du même lycée est retrouvée assassinée. Au fil des jours, Emily va prendre tous les soirs à 8h de l'assurance et se transformer dans tous les sens du terme, jusqu'à devenir une louve. Mais que se passe-t-il donc? Elle va se mettre en quête du tueur qui en a après elle. Elle découvre que d'autres jeunes sont comme elle. J'ai bien aimé ce premier tome qui nous laisse avec plein plein de question, car l'histoire est raconté par Emily comme un témoignage alors qu'elle a été arrêté par d'étranges personnes qui je pense seraient à l'origine de cette transformation. Combien sont-ils à être "déviants"? Comment sont les autres qui eux sont simplement "surveillés". On ne sait pas grand chose finalement, tout comme Emily on subit et on découvre ces étranges phénomènes. Je reste avec beaucoup de questions et beaucoup d'intérêt pour la suite de cette saga. 

8 commentaires:

  1. Vivement le prochain tome à ce que je vois .

    RépondreSupprimer
  2. hummmmmm! ça n'a pas l'air mal du tout ça, mais je vais d'abord attendre la sortie des autres tomes pour le commencer.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis intriguée même si j'avais peur que ça soit un peu trop jeunesse! Mais après ta chronique, pourquoi pas :)

    RépondreSupprimer
  4. Oh une transformation, ca sonne bien tout ca, faut que je le sorte de ma PAL alors :)

    RépondreSupprimer
  5. Il a l'air vraiment pas mal, mais il ne me tente pas plus que cela pour le moment.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire