lundi 28 mars 2016

Promenez-vous dans les bois...pendant que vous êtes encore en vie

Couverture Promenez-vous dans les bois : pendant que vous êtes encore en vie
Auteur: Ruth Ware
Ed.: Fleuve 
Sortie: 2016
Genre: Thriller 
Pages: 377
Synopsis
Dans la nuit noire du Northumberland, derrière la façade de verre d’une maison isolée, l’enterrement de vie de jeune fille bat son plein. Ils sont cinq autour de la table basse, imbibés d’alcool. La séance de spiritisme va débuter. Mais derrière les sourires convenus, Nora peine à cacher son malaise, tandis qu’une cascade de questions lui torture le cerveau. Que fait-elle là ? Pourquoi a-t-elle été invitée ? Et sur tout, pourquoi a-t-elle accepté de venir ? Voilà dix ans qu’elle n’a pas vu Clare, la reine de la fête, son ex-meilleure amie du lycée. Dix ans de non-dits, de rancune et de souffrance. Comment faire comme si de rien n’était ? Dans la nuit noire du Northumberland, il n’y a pas que la lune blafarde au-dessus des cimes sombres. Il n’y a pas que le silence angoissant de la forêt. Il y a aussi le fusil sur la cheminée. Quelques heures plus tard, Nora émerge du coma à l’hôpital, couverte d’ecchymoses et de sang. Un policier, devant sa porte, parle de meurtre à voix basse. Quel meurtre ? Elle a beau faire appel à sa mémoire, aucun souvenir ne lui revient, c’est le néant. Mais que s’est-il passé ? La vérité se trouve au fond de ces bois, au fond de ces pages.

Mon avis

"Prom'nons-nous dans les bois
Pendant que le loup y est pas
Si le loup y était
Il nous mangerait
Mais comme il n'y est pas
Il nous mangera pas
Loup, y es-tu?
Que fais-tu?
Entends-tu?"

Enfant, j'ai toujours détesté cette comptine, elle me faisait froid dans le dos. Lorsque j'ai vu le titre de ce livre, j'ai immédiatement pensé à celle-ci et l'air de la chanson est resté gravé dans ma tête pendant très très longtemps et même pendant ma lecture. Et vous savez quoi? Le livre est aussi angoissant, pesant, étouffant que cette fameuse comptine! Et ... J'ai adoré! Que voulez-vous, c'est mon côté psychopathe!

Attention, l'histoire est addictive depuis le début. On sent immédiatement qu'il y a quelque chose de louche et qu'en plus un secret est dissimulé bien profondément. Nora n'a plus revu Clare, sa meilleure amie depuis 10 ans, depuis cet événement dont nous n'avons pas connaissance avant la fin du livre. On sait que c'est grave et c'est déjà bien suffisant.  Ils ne seront que quelques-uns à se rendre à ce fameux week-end, certains d'entre-eux ne se connaissent même pas. Et pourtant ils vont vivre un week-end entier ensemble, ils vont apprendre à se connaître, ils vont découvrir également l'horreur, l'angoisse, la peur, la peine et le drame. 

Tour à tour, on va découvrir l'histoire toujours contée par Nora mais à des moments différents: le présent - après le drame, le présent juste avant et le passé. N'ayez crainte, à aucun moment le lecteur est perdu par ces moments différents. Flo, Tom, Nina, Mélanie, Clare et Nora. Six personnes, six vies si différentes et pourtant toutes là pour une seule chose. Ce livre est vraiment très bon tant l'atmosphère est malsaine et étouffante. Tout comme Nora, j'ai eu une montée d'angoisse, tout comme elle, je me suis demandée pourquoi elle avait accepté l'invitation. Pourquoi elle n'avait tout simplement pas dit "non" puisqu'elle ne voulait pas y aller. Comme Nora, j'ai vu les événements s'imbriquer les uns dans les autres sans ne rien savoir faire. 

Tout se passe étrangement lentement mais très rapidement. Le mal vient s'immiscer dans cette maison de verre qui joue un énorme rôle dans cette tension malsaine. Et puis, lorsque la "bombe" éclate, je suis comme Nora. Perplexe au début, ensuite certaine de la personne qui aurait pu penser à tout ça. Et enfin, comme Nora, je pense qu'elle EST la coupable, je suis confuse, mes pensées s'égarent et mes doutes se confirment. La vérité éclate enfin et c'est l'anéantissement de tout.

Un excellent thriller comme j'aime où l'on en sort épuisé comme si on avait lutté pendant toute sa lecture!

8 commentaires:

  1. Le titre, le synopsie, la couverture ta chronique tout me pousse à découvrir ce livre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu pourras le lire prochainement et que tu aimeras!

      Supprimer
  2. J'ai adoré, très addictif !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est terriblement addictif, j'ai adoré cette sensation d'oppression!

      Supprimer
  3. Fantastique ! Je cherchai un bon thriller et là je suis servie !! Il a l'air vraiment malsain... comme j'aime. En plus, tu as raison cette comptine est vraiment angoissante. Elle m'a toujours mise mal à l'aise et le fait qu'en lisant ce livre, tu l'avais dans la tête m'intrigue énormement. Je dois avoir un côté psychopathe également ^^. Super chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci :) alors il s'agit plutôt d'un "huis-clos" étouffant et oppressant, mais j'adore ces sensations dans les histoires. J'espère que tu aimeras...ce qui confirmera que tu es une psychopathe comme moi :)

      Supprimer

Merci pour votre commentaire