jeudi 22 septembre 2016

Confidences à mon voile

Couverture Confidences à mon voile
Auteur: Nargesse Bibimoune
Ed: IS Edition
Sortie: 2016
Pages: 148
Genre: Contemporain
Synopsis
« Si je décide de prendre la plume, c'est pour témoigner de ma vie, de ma réalité, de ma lutte quotidienne puisque pendant trop d'années, on m'a confisqué la parole pour décrire ce que je vivais. » Trois ans après le succès de son premier roman « Dans la peau d'un Thug », Nargesse BIBIMOUNE reprend sa plume pour raconter son quotidien, celui d'une femme qui a décidé de porter le voile en France. Dans un contexte sociétal actuellement sous tension, « Confidences à mon voile » nous présente le parcours d'une Française qui tente de résister contre les polémiques liées à l'Islam et les préjugés contre les Hijab, burkini, jilbab ou turbans… Les récits s’enchaînent au fil des années : souvent douloureux, parfois drôles, mais toujours instructifs dans les vérités qu'ils révèlent. Professeurs, clients de restaurants, entretiens d'embauche ; le train, le lac, le travail, la salle de sport ou le métro… Les exemples de personnes relayant le racisme sont multiples, les lieux théâtres de discriminations également, donnant la sensation que l’oppression peut se déclencher partout, et par tous. Tout au long de l’ouvrage, c'est un système entier qui se retrouve disséqué, montrant que le racisme est une mécanique systémique qui tombe d'en haut et broie les gens d'en bas…

Mon avis
Merci à Harald pour ce SP


Lorsque j'ai su que Nargesse avait écrit un second livre, je n'avais plus qu'une chose en tête: le lire! J'aime énormément sa plume, son style. Elle fait ressortir en moi tous les sentiments de mon enfance, de ma famille. Elle sait mettre des mots sur la douleur, sur la souffrance. Elle jongle avec ces mots et arrive à vous plonger dans une profonde réflexion. "Confidences à mon voile" n'y échappe pas. C'est pour moi un véritable coup de coeur.

Vous savez à quel point je suis sensible aux couvertures et celle-ci est tout à fait sublime. Sobre mais si parlante, humble mais si belle! Tout est donc là pour mon futur coup de coeur. Lire un Nargesse Bibimoune est un coup de coeur assuré pour ma part! Le thème est une partie de ma culture bien que je ne sois pas de la même conviction religieuse que Nargesse.

Née d'une mère musulmane, d'un père athée, je suis moi-même catholique! Il s'avère que j'ai passé une grande partie de mon enfance auprès de la famille de ma mère. Les sujets comme celui que Nargesse nous livre dans ce récit me touchent tout particulièrement, puisqu'il s'agit d'une partie de ma culture.

"L'imaginaire collectif pense que nos frères, pères, oncles, cousins et familles nous obligent à te porter, que nous succomberions à une pression familiale intenable. S'ils savaient que pour la plupart d'entres nous, le premier des combats que nous avons dû subir pour toi, c'est celui contre nos proches."

Un bout de tissu, oui un bout de tissu et tout s'enflamme! Une liberté qu'on revendique mais qu'on refuse aux femmes qui veulent porter le voile. Une peur de l'inconnu qui devient très vite une haine viscérale. L'intolérance humaine est la pire des armes, elle peut blesser, faire souffrir même pousser au suicide. Certes beaucoup de gens diront que le voile c'est la soumission, le retour au moyen-âge, que la femme ne doit plus être une soumise!

Mais sachez que la plupart des femmes, des jeunes filles qui portent le voile le font volontairement, elles le veulent! Savez-vous toutes les souffrances qu'elles peuvent endurer? Toutes les remarques blessantes qu'elles entendent? Tout ça parce-que les gens ne savent pas se mêler de leurs affaires! Qu'est-ce que cela peut bien faire que votre voisine porte un voile, un bikini ou une combinaison? Cela change-t-il quelque chose à votre vie? Je suis très en colère lorsqu'on empiète sur les valeurs des autres, lorsque l'on juge les autres. De quel droit?

"Je suis du côté de ces femmes que l'on voile de force ailleurs ou ici; je suis du côté de ces femmes que l'on dévoile de force, ici surtout; je suis du côté des personnes qui ne peuvent jouir de la liberté d'être ce qu'elles désirent."

Nargesse, je n'ai su retenir mes larmes dans ce témoignage. Que de souffrance, de douleur alors que c'est un geste qui ne concerne que toi. Un combat perpétuel non pour imposer le voile mais pour pouvoir vivre selon ton choix, selon tes convictions mais une grande sagesse ressort de ton témoignage. J'apprécie réellement l'idée de te confier à ton voile car c'est lui qui te porte, c'est grâce à lui que tu as su affronter le pire comme le meilleur, il a été ta bouée, il a su te réconforter dans les moments difficiles, il t'a aidé à devenir plus forte et à devenir la belle personne que tu es.

"Je me bats pour moi, pour revendiquer mon droit à disposer de mon corps comme je l'entends. Mais je ne me bats pas pour que l'on considère qu'avec toi, je suis plus respectable qu'une autre. Je ne mérite pas plus de respect qu'une non-voilée, je ne suis ni mieux, ni moins bien qu'une autre. Toutes les femmes, voilées ou non, méritent le respect."

Merci Nargesse pour ce sublime et douloureux récit. Encore une fois, tu as su toucher mon coeur. Tu as un don inestimable: la richesse du coeur. La vie est un long combat et tu as su te battre pour tes convictions, envers et contre tout. Tu as dû parfois abdiquer, courber l'échine mais tu ne t'en retrouve que plus forte et plus combative!

 Cliquez sur la couverture
pour lire ma chronique
Couverture Dans la peau d'un Thug

3 commentaires:

  1. J'avoue que je serai intriguée de lire ce roman :)

    RépondreSupprimer
  2. Ce livre m'intrigue assez, je dois avouer. (et sans rentrer dans aucun débat, je n'ai aucun doute par rapport au fait que la plupart des femmes choisissent librement de porter le voile ou non, il y a quelque chose dans l'actualité qui fait qu'on le remarque sûrement plus maintenant que quelques années en arrière...)

    RépondreSupprimer
  3. je te remercie de ton si beau récit et j'espère que tu ne t'arreteras pas en si bon chemin MERCI MERCI MERCI

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire