lundi 7 novembre 2016

14 ans, harcelée

Couverture 14 ans, harcelée
Auteur: Mathilde Monnet
Ed: Mazarine
Sortie: octobre 2016
Pages: 224
Genre: Témoignage
Synopsis
De la sixième à la cinquième, dans l’indifférence de l’équipe éducative et cachant tout à sa famille, Mathilde endure insultes, brimades et humiliations quotidiennes au collège. Elle vit dans la honte, la peur, la culpabilité de ne pas savoir se défendre. Elle se débat au milieu de la haine pour pouvoir survivre et frôle à plusieurs reprises le suicide. Jusqu’au jour où elle trouve enfin une porte de sortie : l’écriture. 14 ans, harcelée est le journal de Mathilde, une adolescente précoce, qui décrit étape par étape sa longue descente aux enfers, l’acharnement et la violence, dont elle a été la victime. Un document unique qui nous entraîne au cœur de la spirale du harcèlement scolaire et de la psychologie adolescente. Avec ses mots d’adolescente, Mathilde Monnet décrypte avec crudité ce terrible fléau qui touche un enfant sur dix et les pousse parfois à commettre l’irréparable. Mathilde Monnet a 15 ans. Elle est actuellement en classe de seconde. Bonne élève et passionnée de lecture, 14 ans, harcelée est son premier livre.

Mon avis
Merci à Mazarine Editions et
NetGalley pour ce SP

Douloureux, émouvant, révoltant, traumatisant. Ce témoignage ne laisse pas indifférent, vous en ressortez groggy comme après un combat, le combat de Mathilde contre la violence, l'indifférence du monde scolaire, l'ignorance de sa douleur, de sa terrible souffrance tant physique, qu'émotionnelle, que psychologique.

On dit toujours que l'entrée au collège/secondaire ouvre une porte vers une jungle. La loi du plus fort, que l'enfance se termine et que l'adolescence va prendre le pas vers le monde adulte. Pour certains, ce pas va être le début de l'enfer. Comme disait Sartre: "l'enfer c'est les autres". Mathilde sera au premier rang de plusieurs années d'enfer, de coups, de tabassage en règle non pas par un ou deux élèves mais par une classe entière et ceci sous l'oeil indifférent des professeurs, des éducateurs, de l'infirmière de l'école, de la directrice.

Cette histoire véridique m'a profondément choquée tout d'abord par sa violence, une violence terrible contre une jeune fille sans histoire et terriblement gentille qui ne voulait qu'être aimée et appréciée par ses camarades. Elle m'a choquée aussi car mon fils a vécu la même chose lorsqu'il est rentré au collège. Lorsque en tant que parent on découvre ce drame, on se sent tellement mal de n'avoir rien vu, rien sur plus tôt.

Je suis tellement en colère contre ce système scolaire, qui une fois que tout éclate au grand jour, va se retourner contre Mathilde. Ils vont faire d'elle une instigatrice, la menant au pilori, faisant d'elle celle qui l'a bien cherché. De victime, elle va devenir la coupable. Je suis choquée par les mots de l'assistante sociale (qui n'a de social que le nom!) qui va lui dire que maintenant ça suffit, qu'il faut qu'elle arrête de vouloir justice car la justice n'existe pas! Mathilde n'a plus d'espoir, elle veut tout simplement mourir pour que tout s'arrête enfin.

Durant une grande partie de ma lecture, je me suis interrogée sur les parents de Mathilde, mais j'ai été rassurée par la suite car ils étaient présents pour elle par la suite.

La brimade, la violence, les moqueries ne sont pas anodins. Il faut mettre le "stop" dès le départ, il faut écouter les plaintes de vos enfants et ne pas se dire que ce n'est pas grave, que ce ne sont que des broutilles d'enfants. Ouvrez vos yeux, vos oreilles, communiquez avec vos enfants, ouvrez votre coeur et protégez-les un maximum. Mais surtout, croyez-les!

Résultat de recherche d'images pour "edition mazarine" Résultat de recherche d'images pour "netgalley logo"

1 commentaire:

  1. Mais comment veux tu que j'arrive à avancer dans mes lectures presque planifiées si tu n'arrêtes pas de me donner envie d'autres livres? :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire