lundi 16 décembre 2013

Un monde pour Clara

Couverture de Un Monde pour Clara
Auteur: Jean-Luc Marcastel
Ed.: Hachette
Sortie: 2013
Genre: Jeunesse
Synopsis
2027. En France. Après une catastrophe nucléaire succédant à tant d'autres, l'écologie est plus que jamais au centre des préoccupations. Les enfants de Gaïa est une puissante secte extrémiste qui mêle discours écologiste et spiritualité. Diane, dont la soeur jumelle Clara est morte suite à cette catastrophe, participe, avec son meilleur ami Léo, à l'une de leurs manifestations anti-nucléaire. Mais la marche pacifique tourne au combat de rue, et Diane, grièvement blessée, tombe dans le coma. Dix ans plus tard, la jeune fille se réveille. Pendant son sommeil, le monde s'est transformé. Les Enfants de Gaïa sont à la tête du pays. Ils sont tout puissants. Et ils ont fait de Néo Lutécia, construite sur les ruines de Paris, la cité écologique idéale. Diane y retrouve Léo, désormais lieutenant de la secte. Elle apprend qu'elle est devenue l'icône de la Révolution Verte, une incarnation vivante de Gaïa aux yeux de ses fidèles et découvre un nouveau monde bien loin de celui dont Léo et elle avaient rêvé...

Mon avis
Lu en compagnie de Lily

« Un monde pour Clara », c'est avant tout un message pour moi! Une sonnette d'alarme! Ce message est tout simplement que les idéaux poussés à l'extrême peuvent nuire, détruire. Ici, l'écologie est le point fort, le fil conducteur du livre. On se retrouve donc en France, et là chapeau car pour une fois une dystopie se déroule en France. J'avoue que j'étais un peu septique car oui oui, je suis très très «US» et  j'avoue donc que les histoires se déroulant en France ne m'intéressent pas trop. Soit, on se trouve donc en France après une catastrophe nucléaire, Diane manifeste aux côtés de Léo, pas trop par conviction mais plutôt en mémoire de sa soeur Clara, qui est décédée lors de la catastrophe. Une balle la touche et ... elle se retrouve 10 ans après dans un monde complètement écologique! Et là, pour moi, ça coince! Car j'ai beaucoup de mal à imaginer qu'en seulement 10 ans, une grande partie des villes aient eu le temps de changer à ce point, Hormis, ce détail qui me dérange et une grande partie du livre qui est un peu longue, tout s'enclenche lorsque Diane réalise que ce monde si « parfait » ne l'est pas du tout. Elle va alors se battre pour revendiquer ses droits et surtout ceux des opprimés car bien sûr, dans ce monde si parfait, une grande partie de la population ne vit pas ce conte de fée. La fin est par contre surprenante! Donc, au final, un bon livre qui démontre les aspects négatifs de l'excès dans tous les domaines.



6 commentaires:

  1. Il a l'air de la même trempe que le dernier hiver avec un aspect écologique peut-être un peu plus prononcé ici , quelques longueurs et un fin surprenante .

    RépondreSupprimer
  2. J'ai adoré!!! Mais la fin est si triste!!!

    RépondreSupprimer
  3. C'est un livre qui m'intrigue beaucoup, je trouve la couverture très jolie en plus! :)
    Je le note dans un coin de ma tête ^^

    RépondreSupprimer
  4. Moi j'ai pas aimé mais tu sais déjà >< puis au vu de ton avis je regrette pas d'avoir lâché :p

    RépondreSupprimer
  5. J'ai très hâte de le lire, j'espère qu'il me plaira un peu plus ;-) Merci pour ton avis :-)

    RépondreSupprimer
  6. j'ai beaucoup aimé le message mais le traitement est un peu trop jeunesse pour moi :(

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire