jeudi 6 mars 2014

Sans oublier

Couverture Sans oublier
Auteur: Ariane Bois
Ed.: Belfond
Sortie: 2014
Genre: Contemporain
Synopsis
Lorsqu'elle apprend l'accident qui a coûté la vie à sa mère, une jeune femme voit sa vie exploser. Tout se délite et s'obscurcit dans le ciel de sa mémoire. L'onde de choc atteint ses enfants et son mari. Pour enrayer cette chute libre, il lui faut partir, tenter de se retrouver pour sauver les siens.
Récit d'un crash intime, d'une fugue maternelle sur les traces d'un silence familial, Sans oublier raconte comment, pour devenir mère, il faut d'abord cesser d'être une fille. Une écriture intense qui réconcilie de façon saisissante la noirceur du deuil et la rage de vivre.

Mon avis

Je remercie avant tout Babelio et les Editions Belfond pour l'envoi de ce livre.

A peine commencé et déjà terminé, je n'ai pas vu le temps passer en lisant ce très beau roman. J'ai été bouleversée, secouée, révoltée par cette histoire. Cette jeune femme, qui a déjà perdu son frère de 20 ans, perd subitement sa mère. Une mère dont elle dira qu'elle était fusionnelle mais à qui elle tentera toute sa vie de prouver sa valeur. La perte de sa mère va créer sa perte également, la perte de sa famille, l'abandon, et la perte de son job. J'ai été fortement "choqué" qu'elle puisse abandonner comme ça ses deux enfants de 6 et 3 ans, bien sûr, les enfants étaient auprès de leur père, mais je me demande encore comment on peut lâcher prise de cette façon. Certes, le décès de sa mère l'a anéantie mais ses enfants auraient du être sa bouée de sauvetage. J'ai été également surprise par la façon dont elle parle de sa petite fille, dès la naissance elle l'a quelque peu rejetée car elle attendait un garçon, cette enfant a grandi tout en ressentant les sentiments de sa mère. Bien sûr, elle rejettera sa mère également. Une histoire qui m'a donc fortement secouée, pour avoir perdu ma mère avec laquelle je n'avais aucun sentiment partagé, j'ai été ébranlée par les sentiments de la narratrice. Une souffrance qu'elle ne partagera avec personne, elle se pense être la seule a souffrir, elle restera dans cette bulle de douleur et s'enfoncera petit à petit. Elle devient très limite avec ses enfants, au seuil de devenir dangereuse pour eux. J'ai adoré la plume de Ariane Bois, elle sait mener le lecteur là où il doit être pour qu'il puisse ressentir la douleur et la déchéance de la narratrice.


5 commentaires:

  1. il m'a l'air pas mal du tout j'avais pas accepté cette invitation de babelio a ce partenariat car je pensais qu'il me plairait pas lol

    RépondreSupprimer
  2. Un livre qui me donne vraiment envie :)

    RépondreSupprimer
  3. Oh ce livre a l'air très touchant mais un peu déprimant :S

    RépondreSupprimer
  4. Ce livre m'a l'air vraiment bien!

    RépondreSupprimer
  5. Il a l'air bien même si le thème est un peu dur
    Contente qu'il t'ait plu :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire