lundi 27 juillet 2015

Wonder

Couverture Wonder
Auteur: R.J. Palacio
Ed: PKJ
Sortie: 2013
Pages: 405
Genre: Contemporain
Synopsis
« Je m'appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c'est sans doute pire.

Né avec une malformation faciale, Auggie n'est jamais allé à l'école. A présent, pour la première fois, il va être envoyé dans un vrai collège... 

Pourra-t-il convaincre les élèves qu'il est comme eux, malgré tout ? Ne jugez pas
un livre garçon
à sa couverture son apparence »

Mon avis
Lu en trio avec Sylvie
et  Lily

 Un énorme coup de coeur! Une histoire pleine d'humilité, de sagesse, d'amour mais aussi une prise de conscience de la différence de l'autre et de la douleur causé par une parole, un regard, une attitude. Le combat quotidien d'August,dix ans, né avec une malformation faciale, le combat d'une famille où l'amour est plus fort que tout. Mais ce combat sera aussi celui de Olivia, la soeur aînée d'August, celui de Jack qui deviendra son ami, celui de Justin, d'Ambre et de bien d'autres.

Et pourtant, tout n'est pas gagné d'avance. Car tout le monde souffre, peut-être pas autant qu'August, mais chacun à sa manière. Olivia s'est "faite" toute seule, elle s'est fait tout petite dès la naissance de son frère qui avait besoin de toute l'attention de ses parents, de soins constants, d'interventions chirurgicales. Elle est devenue la petite fille modèle pour éviter de causer à ses parents un souci supplémentaire. Mais elle en a souffert elle aussi. Et lorsqu'elle réalise que parfois c'est bien lourd à porter, elle va s'en vouloir. Car comment peut-elle se plaindre alors que la vie d'August est si difficile à vivre. Et pourtant elle en a le droit, elle est un être à part entière, elle aussi à droit à de l'attention.

August est un garçon clairvoyant, il sait interpréter le regard de l'autre. Le regard gêné, honteux et misérable de l'adulte face à lui. Ce regard qui lui renvoi en pleine face son anomalie, comme si lui ne savait pas à quoi il ressemblait! August est courageux, il affronte ce monde cruel et hostile, ce monde où l'on juge, où l'on va mettre les gens dans une case.

August, sous l'insistance de ses parents va entrer pour la première fois à l'école. Jusqu'ici sa mère lui donnait les cours à domicile. L'aventure commence et mon dieu que ce sera dur pour lui. J'ai eu beaucoup de peine, énormément de peine. Les larmes ont coulé tant j'ai été submergé par sa peine, sa douleur et par la honte aussi de l'être humain. Et vous que feriez-vous face à cette situation? Mais August n'a pas lâché, il a craqué parfois, mais avec le soutien de sa soeur, il a tenu bon. Il a été le plus fort et le plus intelligent face à la bêtise humaine qu'est la peur de la différence et l'intolérance.

Son "amitié" avec Jack me paraissait bancale mais au fil du temps celle-ci est devenue plus forte et grâce à elle et à Ambre, August va trouver du réconfort. Il va pouvoir s'épanouir même si ce ne sera pas évident tous les jours, même si des crétins gravitent toujours autour de lui. Et lors d'une excursion de quelques jours, tout va basculer pour lui. Les "camarades" auront un autre regard sur lui.

Un livre bouleversant et révoltant. Un livre merveilleux que vraiment mais vraiment je vous conseille. Une fin particulièrement émouvante et c'est donc les larmes aux yeux que j'ai terminé cette magnifique histoire. Merci August, tu es le plus fort! Bien dommage que ce livre ne soit pas aussi présent qu'il le mérite sur la blogosphère, vous perdez vraiment quelque chose!

7 commentaires:

  1. Ce roman t'a beaucoup touché , je vois. Il est vrai magnifique , une belle leçon de vie. Merci de cette LC ma Cookies.

    RépondreSupprimer
  2. Une de mes premières lectures VO, et j'avais été très touchée par ce jeune August.

    RépondreSupprimer
  3. Cette lecture est juste fabuleuse.

    RépondreSupprimer
  4. Une bonne lecture qui nous marque :p
    J'adore August <3

    RépondreSupprimer
  5. Très belle chronique qui donne envie de découvrir ce roman *-*

    RépondreSupprimer
  6. Je ne sais pas, ce roman me fait un peu peur. A ton avis ?

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire