vendredi 4 mars 2016

Chroniques Barbares, tome 5: Le principe de parcimonie

Couverture Chroniques barbares, tome 5 : Le principe de parcimonie
Auteur: Mallock
Ed.: Fleuve Noir
Sortie: 2016
Genre: Thriller
Pages: 540
Synopsis
"L'avenir de l'homme est dans le moins."
Paris, le Louvre : une violente explosion retentit, un artiste reçoit une balle en plein coeur et "la Joconde" disparait pour réapparaitre le soir même sous le rasoir d'un certain Ockham. A la stupeur générale, ce dernier menace d'en racler le sourire et de le mettre en bocal.
En quelques semaines, le monstre aux allures de polichinelle devient la plus célèbre figure du terrorisme, détestée par les uns, adulée par les autres pour ses attentats grotesques. Son projet : régénérer la société en découpant à la lame tout ce qu'il juge inutile, la chevelure d'un philosophe, la cervelle d'une célébrité cathodique ou les attributs d'un politicien corrompu.
Sur fond de crue centennale, dans un Paris envahi par la Seine, Mallock va devoir emprunter les chemins les plus vertigineux de la folie pour tenter de le démasquer.

Mon avis

Il n'est pas dans mes habitudes de commencer une saga par le dernier tome! Vous me connaissez maintenant, vous savez que j'ai des TOC à ce sujet. Et pourtant, j'ai trouvé l'auteur qui a su bousculer mes habitudes et mes fameux TOC. J'ai nommé Maître Mallock! Il a réussi l'impossible et bon sang qu'il a bien fait. Autant j'ai aimé, que dis-je j'ai adoré, la plume de Mallock autant je suis tombée raide dingue de Amédé Mallock, le personnage. Car oui, vous l'avez bien lu, Mallock fait de Mallock le personnage phare de cette saga! Quel culot non? Mais pour moi, ils sont indissociables tous les deux. Le Maître penseur et le Maître sur le terrain! Quel duo mes amis!

Vous remarquez à mon ton enjoué que je suis encore sur mon nuage. Purée que ça fait du bien de sombrer dans les méandres de la torture d'Ockham. Un personnage énigmatique, machiavélique que j'ai adoré. J'avais des doutes sur son identité, malheureusement j'ai vu juste. "Malheureusement" car la personne qui se cache derrière cet être pervers, ce monstre de cruauté n'est vraiment pas la personne que j'aurai voulu voir. Il y a un monde entre Ockham et la personne qui se trouve derrière. Du coup, à l'annonce officielle de son identité, une pointe de déception sonne dans ma tête. Mais l'histoire est divine, bien tortueuse, cruelle, sordide comme j'aime. Oui, vous connaissez mon côté psychopathe et pervers! Je me suis même demandé à certains moments si Ockham et Mallock luttait contre le même combat! L'ambiguïté est bien présente.

Mallock cache derrière son attitude et son cynisme, un charme terrible. Oui, oui, j'en suis gaga! Un cinquième tome explosif qui ne nous laisse pas une minute de répit, pas une minute pour respirer et lorsqu'on tourne la dernière page, on en ressort vidé mais heureux d'avoir participer à cette enquête incroyable. Et moi je dis... Encore Maître Mallock... Encore!! Il ne me reste plus qu'à commencer cette saga par le début pour me replonger à corps perdu dans les aventures de Mallock!


3 commentaires:

  1. J'ai les deux premiers tomes, hâte de les lire :D

    RépondreSupprimer
  2. Pour ça , je suis d'accord, on doit commencer par le début , non mais !!! et tu es une vilaine toi aussi, tu dis que je te tente avec mes chroniques !! et toi alors ? tu me tentes encore plus, avec la joconde en plus lol

    RépondreSupprimer
  3. je commence le premier tome bientôt avec toi et j'espère trouver un nouveau chouchou :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire