samedi 12 mars 2016

La villa

Couverture La villa
Auteur: Peter Nichols
Ed.: NiL
Sortie: 2016
Genre: Contemporain
Pages: 464
Synopsis
Après s'être soigneusement évités pendant cinquante ans, deux octogénaires, Lulu Davenport et Gerald Rutledge, se croisent au marché de Cala Marsopa, une petite ville de Majorque. Une rencontre explosive et... fatale. Autrefois, ils étaient pourtant fous amoureux l'un de l'autre. C'était en 1948. L'année de leur mariage et de leur divorce. Que leur est-il arrivé depuis qui justifie une telle hostilité ? À rebours de la chronologie, Peter Nichols déroule l'histoire de leur vie passée sous le soleil de la Méditerranée jusqu'à l'événement qui a bouleversé le cours de leur existence – un demi-siècle de désirs insatisfaits et de douloureux malentendus dans un décor caniculaire. On y rencontre la communauté joyeuse et dépravée de la villa Los Roques, petit hôtel tenu par l'envoûtante Lulu, autour de laquelle gravitent producteurs de cinéma, escrocs plus ou moins repentis et autres promoteurs immobiliers. Et on dénoue une autre histoire d'amour contrariée, celle des enfants de Lulu et Gerald. Parce qu'un simple quiproquo peut avoir des répercussions tragiques...

Mon avis

Je remercie avant tout les Editions NiL et Babelio pour ce service presse. Le résumé était prometteur et j'ai vraiment beaucoup aimé le début du livre. On y découvre une Lulu au sommet de sa forme, qui n'a pas sa langue dans sa poche mais qui est très classe. on l'a découvre aussi un peu affaiblie et qui suite à un souci va un peu changer de personnalité. Elle retrouve son ex-mari qui va en prendre pour son grade et cela va se terminer assez fatalement pour nos deux personnages. Cela arrive soudainement et surtout dès le premier chapitre! J'ai pleinement apprécié ce chapitre et j'étais un peu déçue que cela se termine de cette façon.

J'ai été un peu moins convaincue par la suite de l'histoire, pas dans les faits mais plutôt dans la façon dont l'histoire est présentée. Il n'y a plus de chronologie, ni dans un sens, ni dans l'autre. De ce fait, j'ai été un peu perdue car j'avais du mal a situer les choses et les événements. De plus, on va plutôt découvrir le passé via les enfants respectifs de Lulu et de Gérald, chose qui m'a un peu chagrinée. Car j'ai beaucoup apprécié la répartie de Lulu.

Un avis quelque peu ambivalent pour ma part, c'est dommage mais j'aurais préféré avoir plus de moments de Lulu et Gérald. Il y a des passages longs, malgré la belle description des lieux, c'est réellement dommage car l'histoire avait du potentiel.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire