vendredi 15 avril 2016

A&E, tome 1: Le meurtre d'Edgar Vrilles

Couverture A&E, tome 1 : Le meurtre d'Edgar Vrilles
Auteur: Liliana Di Pietro
Ed.: Nats Editions
Sortie: sortira le 18 avril 2016
Genre: Policier
Pages: 272
Synopsis
Lorsque Tisiphone Marzio entre dans le bureau du brillant maître au barreau Edgar Vrilles, menacé après avoir fait acquitter un violeur récidiviste, l'avocat ne peut imaginer la somme colossale que cette dame respectable lui propose pour la défendre lorsqu'elle sera inculpée pour le crime qu'elle a commis et pour celui qu'elle a l'intention de perpétrer. Quelques jours plus tard, le célèbre avocat est retrouvé assassiné dans son appartement. Chargé de l'enquête, le commissaire Gérand est loin de se douter qu'il se lance sur l'une des investigations les plus difficiles de sa carrière.

Mon avis

Ah que je n'aime pas ces situations où j'ai du mal à parler de ce que j'ai éprouvé après ma lecture! Surtout lorsqu'il s'agit d'un service presse, mais je me dois d'être honnête. Je n'aime pas trop le genre "policier" vous le savez je suis thriller mais j'avais envie de remercier Nat pour sa confiance et mettre de côté mon "je n'aime pas le genre policier" et de faire cet effort.

J'ai donc commencé confiante ce roman, mais mon enthousiasme est de suite retombé malheureusement. Non pas par rapport au genre mais plutôt à la multitude de personnages que l'on va rencontrer et ce dès le départ. Egalement à cause des minis paragraphes passant de l'un à l'autre personnage. Je me suis perdue dans tout ça. Imaginez que, moi qui lit énormément, qui ai une très bonne mémoire, que je me suis perdue dans ce méli-mélo! Alors, j'ai recommencé le livre dès le début et j'ai pris des notes! Des notes!! Comme à l'école pour tenter de me retrouver dans tous ces nombreux personnages, en traçant des flèches pour savoir qui est qui, qui est en relation avec qui.

Vous vous en doutez, cela m'a plombé et saoulé. Je n'imagine pas un instant devoir prendre des notes pour comprendre une histoire. Certes l'idée de base était bonne, mais j'ai de suite deviné le but de Tisiphone et la suite aussi d'ailleurs. Mis à part ce gros problème, j'ai trouvé l'histoire vide, sans réel intérêt. Le style de l'auteur est trop simpliste surtout pour l'impression que celui-ci a voulu donner au lecteur. Trop compliqué à comprendre et histoire simpliste. Remarquez mon sentiment ambivalent. Et oui, on ne se proclame pas auteur de polar aussi vite!

C'est bien la première fois que je ne sais pas vous conseiller un livre et une histoire. Je suis vraiment navrée et si ce livre n'avait pas été un service presse, je n'aurai pas continué celui-ci et il n'aurait pas été chroniqué.

Merci à Merry et à Nats Editions


2 commentaires:

  1. dommage que tu ne l'a pas aimé. Moi c'est tout le contraire de toi mais comme on dit chacun ces goûts. En tout cas, j'adore ton blog (je suis entrain de le découvrir)

    RépondreSupprimer
  2. Je pense passer mon tour pour ce roman :/

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire