samedi 7 mai 2016

La proie du papillon

Couverture La proie du papillon
Auteur: Stéphane Soutoul
Ed.: Pygmalion
Sortie: 2016
Genre: Thriller
Pages: 413
Synopsis
Sulfureux. Indécents. Mortels…
Avez-vous déjà entendu des rumeurs évoquant les Fils d’Éros ? On prétend à mi-voix que ces professionnels de la séduction joueraient avec les sentiments et bouleverseraient la vie de leurs victimes. Ils éveilleraient la volupté des sens, tisseraient des liens de complicité pour mieux refermer le piège de leurs charmes le moment venu. Judith de Ringis est une femme d’affaires aussi douée qu’impitoyable. Pour se débarrasser d’une concurrente gênante, elle requiert les services de l’un de ces mercenaires. Un maître qui excelle dans l’art de mettre à nu les secrets les plus intimes et d’enjôler les âmes. Marco, dit le Papillon, s’engage à briser la proie que lui désigne Judith. Cependant, manipuler les choses de l’amour n’est jamais simple, surtout quand les plus redoutables prédateurs se révèlent, eux aussi, capables d’émotions…

Mon avis

Il me tardait de lire ce livre qui était dans ma PAL et que Merry a ressorti pour notre recommandation! Et vous savez quoi? Je n'ai jamais autant détesté le personnage principal que dans ce livre! Dès la première page, Judith me sortait par les oreilles! Je pense que j'ai utilisé tous les noms d'oiseaux de mon vocabulaire (bien riche vous vous en doutez) pour décrire cette infecte et misérable personne. 

Judith est une personne terriblement jalouse, vindicative. Elle exècre tout le monde c'est bien simple. Ne jure que par le fric et pouvoir. Elle a tout pour elle, elle est belle, elle le sait et en joue. Elle est riche, puissante. Et pourtant elle est seule. Elle méprise le genre humain, les hommes ne lui servent qu'à assouvir ses pulsions sexuelles, ils ne sont que des objets qu'elle va jeter après usage. Et pourtant elle a son talon d'Achille: une "amie" de longue date qui lui fait de l'ombre. Elle fera appel aux Fils d'Eros pour l'anéantir.

Tout au long de ma lecture, mon dégoût envers Judith s'est mué en une haine féroce. Je lui ai souhaité du mal à chaque instant, j'ai jubilé lorsque ses plans ne se déroulaient pas comme elle le désirait. Et pourtant j'ai eu des moments - furtifs ne vous inquiétez pas - où je me suis dit qu'elle était terriblement seule, mais cela n'excuse en rien son attitude arrogante et méprisable.

"La proie du papillon" est le livre que j'ai adoré détester! C'est malsain, cruel, horrible. La boule au ventre dès le départ, Judith m'a donné envie de vomir tant elle est méprisable. Et pourtant vous savez à quel point j'aime les psychopathes. 

Un excellent roman, une histoire incroyable où l'on souhaite tout le mal possible au personnage principal et qu'on aime détester!
Lu pour la reco de Merry

2 commentaires:

  1. Je le met dans ma wl c'est le genre de livre que j'aimerai déteste je pense

    RépondreSupprimer
  2. Tu me donne envie de lire encore davantage de thrillers avec toux ceux que tu proposes. Celui)ci a l'air encore super, j'ai bien envie de le découvrir, et de détester Judith ;)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre commentaire