mercredi 26 août 2015

L'innocence

Couverture L'innocence
Auteur: Brian Deleeuw
Ed: Super 8
Sortie: 2014
Genre: Thriller
Pages: 299
Synopsis
Il s'appelle Luke Nightingale et il a 6 ans. Lors d'un froid après-midi de novembre, dans une allée de Central Park aux abords du Metropolitan Museum, il rencontre Daniel. Et sa vie bascule. Claire, la mère de Luke, est dépressive ; elle n'a guère le temps de s'occuper de son fils et de son nouvel ami. Il y a pourtant quelque chose d'anormal chez Daniel. Exclusif et cruel, il s'emploie à faire le vide autour de Luke comme s'il se nourrissait de son malheur. Ça tombe bien : Luke est souvent malheureux. Mais ne pourrait-il l'être davantage encore ? Peu à peu, ce qui ressemblait à une simple amitié entre deux enfants revêt les allures d'une terrifiante emprise dont il devient vital pour Luke de se défaire. Douze ans plus tard, tandis que l'enfant devenu adulte entre à l'université, Daniel, qui avait disparu, est de retour. Et Luke doit désormais se battre pour conserver le contrôle de son existence. Car certaines amitiés semblent destinées à ne jamais mourir.

Mon avis

La première chose qui a attiré mon attention est c'est cette couverture. Je trouve qu'elle est puissante et pleine de colère. Une colère que j'ai retrouvée dans l'histoire. Une histoire étouffante et pleinement angoissante dès le début du livre. Après les premières lignes, on va se retrouver dans une atmosphère ambiguë où plane une ombre très sombre au-dessus de la tête de Luke, ce petit garçon de 6 ans. Et ce dès qu'il rencontre Daniel, qui a le même âge que lui.

Lorsque Luke ramène Daniel chez lui, on sent bien que ceci n'est pas normal, que quelque chose d'étrange est occupé à se dérouler sous nos yeux. Mais on est loin, très loin de se douter du danger qui peu à peu va prendre la place, toute la place de Luke. Oui j'utilise les mots "toute la place de Luke", car c'est exactement ce qu'il va se passer. On est loin d'imaginer l'emprise qu'aura Daniel sur Luke.

Je ne veux pas vous en dire plus sur Daniel car ce serait enlever tout le mystère et la dangerosité sur cet enfant. Mais lorsque j'ai découvert qui Daniel était réellement j'en ai eu froid dans le dos. Insidieusement, il va s'immiscer dans l'esprit et les pensées de Luke. Malheureusement, la mère de Luke est en proie avec ses propres démons et ne sera pas d'une grande aide pour écarter le mal qui prend possession de son fils.

Ensuite, il y aura une coupure. Une coupure de douze ans et lors d'un événement particulier, Luke va ouvrir "sa porte" à nouveau à Daniel, pour son plus grand malheur. Il aura beau essayer de le maîtriser, rien ne pourra déjouer Daniel de sa mission. J'ai tout de même été saisie de la puissance psychologique de Luke lorsqu'il tentera de "combattre" Daniel. Mais, il n'a pas sa force ni sa volonté.

Une histoire particulière et que vraiment je suis ravie d'avoir découverte. Un thriller qui monte en puissance et qui vous laisse vide tellement celui-ci est angoissant et étrange. Une très belle découverte.

7 commentaires:

  1. Ca n'a l'air pas très gai et depuis que j'ai lu Purgatoire des innocents de Karine Giebel, je me méfie des histoires étouffantes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'adhère pas du tout à K. Giebel en fait :-) mais ici je dis étouffante surtout pour Luke

      Supprimer
  2. La Couverture me fait froid dans le dos ! :/
    J'ai bien envie de me remettre aux thrillers et ta chronique me donne bien envie de découvrir celui-là :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment étonnant! J'ai beaucoup aimé

      Supprimer
  3. Et après tu parles de moi qui t'incite à lire des livres avec mes chroniques, mais là, tu fais pareil. Tu y es arrivée , maintenant j'ai envie de le lire pffffffffffffff

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est une histoire particulière mais je ne peux en dire plus sinon ça gâche tout. Mais on est surpris par un des personnages

      Supprimer

Merci pour votre commentaire