samedi 4 juin 2016

Aldara: un amour de femme

Auteur: Dominique Simon
Ed.: Z4 Editions
Sortie: 2016
Genre: Divers
Pages: 146
Synopsis
Aldara s’était aperçue dès l’enfance que seules les personnes de son sexe l’attiraient, et n’imaginait trouver jouissance qu’auprès du féminin. Arrivée à l’âge d’être mariée, elle est poussée par les siens à épouser le prétendant qu’ils lui ont choisi. Aldara hésite sur la conduite à tenir. Partagée entre le goût insatiable qu’elle a pour le corps des filles et l’existence d’épouse qu’on lui propose. Pourtant, il faut choisir ! Suivre le vrai de sa nature ou abdiquer, céder à la pression familiale… Si ce texte relate de façon parfois crue les circonstances et les événements qui finiront par conduire l’héroïne à suivre son chemin, il met aussi en lumière les mécanismes étranges qui président à notre destinée. Comme si nous n’étions comptable que des itinéraires que nous choisissons d’emprunter, l’essentiel étant déjà ourdi…

Mon avis

Un résumé qui en dit malheureusement un peu trop et une couverture qui est trop "dure" pour cette histoire. Voilà déjà mes deux points faibles. L'histoire quant à elle est pas mal. Je ne spoile en rien (puisque tout est dans le résumé) si je vous parle d'Aldara, jeune demoiselle de bon parti, qui découvre ses premiers émois, sa sexualité. Elle est promise à Paul, également de bonne famille. Paul, n'est pas particulièrement attiré par Aldara dans le sens où il ne cherche juste qu'à fonder une famille. Aldara, va se découvrir, elle va surtout découvrir son attirance pour les jeunes demoiselles.

Je trouve son père fort démissionnaire surtout pour quelqu'un de son rang. Il préfère sa jeune épouse à son rôle de père. Cela m'a un peu étonnée car dans ce milieu, on ne laisse pas des jeunes filles seules pendant des jours dans une maison à faire comme bon lui semble. Aldara en souffre un peu malgré le fait qu'elle clame son indépendance. Son séjour dans l'école de sa tante va être révélateur pour elle, tout comme son amour grandissant pour son professeur particulier.

J'avoue que j'ai parfois décroché pendant ma lecture, surtout lorsque les passages ne concernaient pas Aldara mais plutôt sa belle-mère ou les autres personnages. Ces passages ne m'ont pas paru essentiels à l'histoire.

Aldara a su mener sa vie de jeune fille selon ses choix et ses envies. Elle a su mettre en avant son homosexualité dans un monde où le paraître est très important et dans cette société où ce genre de vie est interdite!

Merci à Z4 Editions pour ce SP

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre commentaire