samedi 20 août 2016

Roy Grace, Tome 9: Que sonne l'heure

Couverture Que sonne l'heure
Auteur: Peter James
Ed.: Fleuve 
Sortie: 2015
Genre: Thriller 
Pages: 474
Synopsis
Brooklyn, 1922. En pleine nuit, un petit garçon terrorisé entend quatre hommes pénétrer chez lui, tuer froidement sa mère, et emmener son père. Désormais orphelin, il est confié avec sa sœur à une tante, qui les embarque pour l’Irlande. Mais avant le départ, un inconnu leur remet un mystérieux morceau de journal, griffonné de noms et de chiffres incompréhensibles, ainsi qu’une antique montre brisée qui appartenait à leur père disparu. Des décennies plus tard, à Brighton, une vieille dame est retrouvée grièvement blessée à son domicile. Son coffre-fort a été vidé. Accouru sur place, le frère de la victime constate le vol d’œuvres d’arts et autres antiquités de grande valeur. Mais c’est surtout la disparition d’une montre qui semble le perturber... Chargé de l’enquête, le commissaire Roy Grace réalise vite qu’il n’est pas le seul à s’intéresser de très près à cette affaire...

Mon avis

Oui oui, je continue dans ma lancée et je lis donc le T9 après le T10 sans avoir encore lu les 8 premiers tomes! Du coup, j'avoue que cette fois-ci, je ressors un peu moins emballée par l'histoire. Je pense que le fait que je sache ce qu'il va se passer pour Roy par la suite et que je ne sache toujours pas ce qu'il s'est déroulé auparavant m'embrouille un peu. Et le fait que l'histoire se déroule dans le monde des antiquaires me refroidie un peu également.

Ce qui est tout de même captivant c'est que l'histoire remonte dans les années 20, une histoire mêlant pègre et héritage. Un héritage lourd à porter pour un jeune garçon et sa soeur. On va faire quelques allers retours pour pouvoir mettre en place l'histoire qui tourne autour de cette montre léguée qui vaudrait un prix exorbitant mais sans trop d'explication sur son origine.

Certes l'histoire est bien tournée, on retrouve le talent de Peter James, mais j'ai vraiment moins adhéré à celle-ci, je pense sincèrement que ne pas avoir lu la saga dans le bon ordre fait que je me retrouve face à ce sentiment. Car on va également faire la connaissance d'un malfrat qui vient de sortir de prison et qui cherche à tout prix à se venger de Grace. Hors, cette histoire provient d'un tome précédent!

On va donc se retrouver au milieu d'une double enquête: celle de Grace - le flic et celle de Gavin le frère (très âgé puisqu'il est le petit garçon des années 20) qui va enquêter d'une façon peu orthodoxe. Le fils de Gavin entrera en scène et il me mettra un peu mal à l'aise. Le contraste entre père et fils est assez impressionnant. On sent néanmoins une grande culture et une grande connaissance dans le personnage de Gavin. Je suis juste un peu triste de ne pas avoir eu le temps de "connaître" Aileen, la soeur de Gavin qui est sauvagement agressée au tout début de l'histoire. Grace est tout fraîchement papa, on le savait bien sûr dans le T10. Il a un peu de mal à jongler dans ce rôle d'autant plus que son métier ne lui laisse pas une minute pour souffler.

Je pense pour ma part, reprendre l'histoire de Grace au tout début avec le premier tome afin de pouvoir mieux apprécier ce personnage que j'aime déjà beaucoup! Il me tarde de découvrir également ce qu'il s'est déroulé avec son ex-femme!

Un livre écrit d'une main de maître, celle de Peter James qui sait nous captiver à chaque fois!

Ma chronique du T10
Couverture Pour l'éternité

1 commentaire:

Merci pour votre commentaire